Weinsteinerie

Publié: novembre 14, 2017 dans Uncategorized

Maintenant que la crise des allégations féminines envers les homes se tasse un peu, j’aimerais vous faire part de mon humble avis à ce sujet.

La weinsteinerie a assez duré …

Il est entendu que je ne cautionne jamais des actes sexuels délictueux envers quiconque. Cependant, l’hypocrisie féminine est dorénavant à son paroxysme, non seulement avant ces affaires étalées dans la presse occidentale, mais surtout depuis que les précieuses ridicules, mantes religieuses prêtes a tout pour se faire une place au soleil, sont devenues les cloches merles d’une société en pleine déliquescence.

Il était déjà difficile, pour un homme, d’entrer dans un ascenseur seul avec une femme en Amérique du Nord. Alors, la regarder dans l’espace public deviendra, si l’on n’y prend garde, illégal et punissable par la loi. Car, voyez-vous, les femmes modernes ne sont pas exemptés de travers. Et j’aimerai, si vous me le permettez, vous rappeler certains faits qui n’ont pour l’heure pas été en première page des journaux.

Les femmes sont majoritaires dans les meurtres des plus faibles. La société inventa même un mot pour l’expliquer : ‘Infanticide’. Elles sont aussi très largement représentées par l’accès a la ‘promotion canapé’ et les jérémiades incessantes pour l’obtention de quotas. Pour chaque heure effective travaillée, elles sont rémunérées (stats) mieux que leurs partenaires masculins. Malgré qu’elles aient toutes une carrière plus courte que les hommes, elles finissent leurs vies plus riches qu’eux. Le taux de suicide masculin est quatre fois supérieurs à celui des femmes (et pourtant aucune aide logistique ou étatique pour eux). Les femmes, pourtant, se plaignent de ne plus trouver d’hommes désireux de s’engager. Or, la moindre allusion, quiproquo, clin d’œil, flirt, etc. peut amener un homme en prison. Essentiellement, elles savent la justice biaisée en leurs faveurs et sont très largement majoritaire à initier le divorce. Ceci, bien entendu, sans parler de leur aptitude à s’offusquer lorsqu’un homme désire s’aventurer sur le terrain glissant des compliments. Là, quoiqu’elle soit sur-sexualisée physiquement en public, les hommes doivent comprendre qu’ils doivent baisser la tête. La femme ne se trompe jamais et n’a jamais tort (j’entends déjà les commentaires…) mais n’assume ni ne prends jamais aucune décision qui entraverait sa condescendance naturelle. Bref, vous l’avez compris, l’hypocrisie féminine m’ennuie. Et je ne suis pas le seul. Les Américains ont inventé les Mgtow (ces mâles qui ne veulent plus être associé à aucune femme, ni de près, ni de loin) et je ne suis pas loin de penser qu’ils ont raison. Cela va très mal finir. Elles porteront la burka …. Et je m’en fous !

Publicités

Raouldebourges est, depuis 2014, chroniqueur de Mauvaise Nouvelle, une revue en ligne à parution habdomadaire. Il a rassemblé en un livre quelques-unes de ses chroniques qui se veulent porteuses d’un optimisme résolu mais lucide. « Il y aura une bonne nouvelle, c’est donc sans attendre que nous vous livrons la mauvaise. «  Ces chroniques répondent donc au souci vital de transmission et à une logique de thésaurisation, à l’exigence d’alerter et de critiquer ce monde moderne, conspiration contre toute vie intérieure. L’auteur avoue volontiers qu’il s’agit d’un geste de panache inutile, mais aussi d’une singulière quête de vérité et d’une réflexion sur l’organisation politique de la cité et sur les orientations nécessaires pour notre pays qui permettraient d’éviter que notre civilisation ne disparaisse. S’il parle de  » révolution conservatrice « , c’est qu’il considère que, menacé comme jamais, le conservatisme reste le principe moteur de notre civilisation et doit réaffirmer ce qu’il est par essence : la prédominance du bien commun, le souci de la justice sociale, la nécessité de l’autorité, l’essentialité de la morale comme clé de l’agir individuel et collectif, l’importance de la religion chrétienne pour reverticaliser l’homme,… Chroniques pour une révolution conservatrice, Raouldebourges, éditions Nouvelle Marge, collection Mauvaise Nouvelle, 184 pages, 12 euros A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Source : Chroniques pour une révolution conservatrice (Raouldebourges) – medias-presse.info

A l’université de Yale, les étudiants de couleur du département d’anglais ne seront plus forcés d’étudier des auteurs blancs ! Le développement des communautarismes frise de plus en plus souvent un racisme anti-blanc. Qui conduit à des situations absurdes où des étudiants de l’université de Yale qui prétendent étudier la littérature anglaise auront le droit de refuser d’étudier Shakespeare ppour la simple raison qu’il s’agit d’un auteur blanc… C’est qu’il existe à Yale des lobbies communautaristes puissants tels que la Black Student Alliance. Depuis un an et demi, des étudiants de couleur ont fait circuler une pétition pour demander à l’université de Yale de « décoloniser le département d’anglais ». Les étudiants en littérature anglaise devaient jusqu’ici étudier Chaucer, Shakespeare, Donne, Milton et Eliot. Mais les pétitionnaires estimaient qu’il subissait un préjudice en devant se concentrer sur des poètes masculins blancs. Et le plus fou, c’est que les autorités académiques de Yale ont cédé à ces revendications délirantes. Des étudiants pourront donc obtenir leur diplôme et prétendre avoir étudié la littérature anglaise sans pour autant avoir étudié un seul auteur blanc ! Les propos des pétitionnaires ressemblent à une mauvaise farce : « Une année passée autour d’une table de séminaire où les apports littéraires des femmes, des gens de couleur et des homosexuels sont absents nuit activement à tous les étudiants, quelle que soit leur identité. » Hélas, ils sont sérieux en écrivant cela. Le tout nouveau cours d’anglais comparé a débuté cet automne en tenant compte de ces revendications et a été confié au professeur Stephanie Newell. Ses recherches portent sur « la sphère publique en Afrique de l’Ouest coloniale et les questions de genre, de sexualité et de pouvoir telles qu’elles s’expriment à travers les cultures imprimées populaires », selon la biographie de sa faculté.

Source : A Yale, les étudiants de couleur ont droit de ne plus étudier des auteurs blancs ! – medias-presse.info

Après Bruxelles, c’est à Paris que la même société internationale fait circuler des remorques publicitaires à proximité des facultés afin d’inciter les étudiantes à se prostituer. Depuis le mardi 24 octobre, le même message publicitaire scandaleux fait le tour des facultés, incitant les jeunes étudiantes à sortir avec un « sugar daddy » en s’inscrivant sur un site de rencontre.  Sur l’affiche en question, on peut ainsi lire : « Hey les étudiant(e)s ! Romantique, passion et pas de prêt étudiant. Sortez avec un sugar daddy/sugar mama ». Ce site de « rencontre » se propose de mettre en relation des « hommes et des femmes à succès » pour qui « l’argent n’est pas un problème«  avec un « sugar baby » « de plus de 18 ans attirant(e), ambitieux(se), intelligent(e) et à la recherche d’un mode de vie qui lui permet de réaliser ses rêves et d’atteindre ses objectifs futurs ». En Belgique, après quelques jours de tollé général, la campagne avait été interdite et une remorque publicitaire avait été saisie par la police. Et à Paris ? La mairie a annoncé sur son compte Twitter qu’elle travaillait avec la préfecture de police « pour (…) faire disparaître de nos rues » ces remorques publicitaires. Il y a quelques jours, à la télévision, une porte-parole d’une société internationale de sugar dating affirmait que 40.000 étudiantes françaises étaient inscrites sur son site !

Source : 40.000 étudiantes françaises auraient déjà succombé à l’incitation à la prostitution des campagnes de « sugar dating » – medias-presse.info

Source : Le commissariat de Clichy-Montfermeil envahi en toute impunité

http://theuspoliticalnews.com/tom-fitton-comes-forward-exposes-illegal-thing-obama-did-to-install-hillary-as-next-president/

Source : Macron expédie Simone Veil et son mari au Panthéon – medias-presse.info

Mort lente

Publié: octobre 29, 2017 dans Uncategorized

Soit la France et l’Europe renouent avec leur identité profonde. Soit, gavée de subventions au Planning familial, à la Gay Pride et idôlatrant Conchita Wurst comme icône de l’homme nouveau, elle sera mûre pour une dhimmitude définitive et irréversible.

Blacks and IQ

Publié: octobre 20, 2017 dans Uncategorized

https://www.youtube.com/watch?v=RxAhwYoZQKU

http://www.dailywire.com/news/15404/gender-expert-says-teens-are-becoming-transgender-amanda-prestigiacomo?utm_content=buffer0efb2&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer#exit-modal

According to the psychiatrist, only a small minority of the youths at Brisbane’s Lady Cilento Children’s Hospital’s gender service will actually be diagnosed with gender dysphoria. By the time most of these struggling youths reach puberty, says Stathis, they will have grown out of their confusion and identify as their biological sex.

Stathis says a lot of those youths are “trying out being transgender” to be different from their peers and gain attention.

“One said to me, ‘Dr Steve … I want to be transgender, it’s the new black’,” said the doctor.

“You might get a six- or seven-year-old girl wanting to dress as a boy,” explained Stathis during a March interview. “She may even say she wants to be a boy. When she hits puberty, she says, ‘No, I’m just a girl who likes to do boy things.”

The psychiatrist also warned that other children and teens may claim to be transgender because of past trauma. For instance, Stathis said he’s seen young girls who have been sexually abused turn to transgenderism.

“The girls say, ‘If only I had been a male I wouldn’t have been abused,’" he said.

Being young and transgender has become the new hotness on the Left. The New York Times, for example, recently claimed it would be insane not to offer children suffering from gender confusion hormone therapy.

But this notion that we must pump Tomboys and gender-confused children with hormone blockers and therapies and eventually mutilate their bodies is cruel.

As outlined by Stathis and backed by much data, there is an incredibly high rate of children who aren’t actually suffering from transgenderism who believe they are, many of whom simply outgrow normal sex confusion. The transgender push, instead of helping marginalized youths, is actually creating victims.

Lost France

Publié: février 16, 2017 dans Uncategorized

France today

AUBUSSON

Publié: janvier 13, 2017 dans Uncategorized

Labellisée "Plus beaux détours de France", cité de la Tapisserie, classée au Patrimoine immatériel culturel de l’UNESCO.

 

 

aubusson-tapestry-silks

Aubusson-village-Limousin

Statue of Liberty in PARIS

Publié: janvier 13, 2017 dans Uncategorized

The Before Photograph of the Statue of Liberty

 

The Statue of Liberty is a famous monument of New York City. Millions, perhaps billions of photographs have been taken of the statue. Very few people have seen the photograph taken in 1884 Paris of the Statue of Liberty under construction though. All that can be see is the side of her hand and arm as men are working directly on the statue or are working at wooden tables just to the side of her. The photo is likely not seen since everyone wanted to take a photo of the after result and not the before.

 

5-733x1024

Porn stars n Bill …

Publié: janvier 13, 2017 dans Uncategorized

bill-clinton-porn-stars

Bill takes a pic with a few porn stars.

Trump–Clinton –2

Publié: janvier 13, 2017 dans Uncategorized

donald-hillary-800

The Clintons and the Trumps mixing it up at Donald Trumps wedding.

Trump–Clinton

Publié: janvier 13, 2017 dans Uncategorized

bill20

Despite their obvious distaste for one another here is a shot of them mixing it up on the golf course.

L’Ecole …

Publié: janvier 13, 2017 dans Uncategorized

Elle fabrique surtout des femmes ignorantes ! Les hommes ont disparus de l’Ecole … CQFD

Une nation ne peut se perpétuer que lorsqu’elle transmet son héritage. Nous avons cessé de transmettre, pas seulement aux étrangers, à tous nos enfants.

 

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/02/14/31003-20140214ARTFIG00382-natacha-polony-l-ecole-ne-fabrique-plus-des-hommes-libres-mais-des-incultes.php

how Al Franken became senator

Publié: janvier 13, 2017 dans Uncategorized

“We had voter fraud here, that is how Al Franken became senator from the state of Minnesota, and had that been successfully fought in the courts, we wouldn’t have had the 60th vote in the Senate that gave us Obamacare.”

 

Toutes les statistiques et rapports que les Nations du monde moderne produisent sont similaires, les femmes profitent des hommes et commandent toujours plus de socialisme. La vérité est qu’elles sont friandes de paternalisme pour mieux accumuler privilèges et prébendes.

http%3A%2F%2Fjudgybitch.com%2F2016%2F08%2F16%2Freblog-research-find-that-as-a-group-only-men-pay-tax%http://judgybitch.com/2016/08/16/reblog-research-find-that-as-a-group-only-men-pay-tax/2F&h=eAQFIeU4r

A father from the United Kingdom had only one defence against his daughter’s accusation that he had raped her for six years: He didn’t do it. Cathy McCulloch, who became the man’s attorney a week before his trial, noticed something odd about the girl’s statements to police: She used words and phrases that seemed too…

via A girl accused her dad of rape. Then, his attorney noticed echoes of Fifty Shades of Grey in her testimony — National Post – Top Stories